Imprimer

 

Toute la classe de 1ere ES2 était présente le jeudi 14 février de 10h à 12h au CDI pour la rencontre avec le romancier Nicolas Fargues. Chacun d’entre nous a eu l’opportunité de poser une question et de participer à cet échange d’idées. Le courant est bien passé entre l’auteur et les élèves : le dialogue était  très dynamique.

Nicolas Fargues a d'abord répondu à plusieurs questions en une seule réponse, ce qui a un peu perturbé certains élèves mais ils ont réussi à s’organiser. Vers la fin de la rencontre, une moitié de la classe a présenté un extrait de Je ne suis pas une héroïne, qui est l'une de ses œuvres, en lisant chacun quelques lignes, ce qui a fait énormément plaisir à l’auteur vu le sourire qu’il avait tout au long de cette lecture. Les dernières minutes qui restaient ont été consacrées à une discussion plus intime, plus personnelle, en aparté avec Nicolas Fargues.

Enfin, cet événement a été très bénéfique pour tous les élèves, un moment d’apprentissage et de réflexion très agréable qui a marqué bon nombre d’entre nous.  

Rim

 

Dans la matinée du jeudi 14 février, nous avons eu la chance de rencontrer l’écrivain Nicolas Fargues. Cette rencontre était impatiemment attendue par tous les élèves, nous avions préparé en classe de nombreuses questions que l’on voulait lui poser.

Dès les premiers instants, Nicolas Fargues a été très ouvert à la discussion.

C’était une rencontre très intéressante car on a tous pu échanger librement avec Nicolas Fargues. On en a  appris beaucoup que ce soit sur l’écriture ou le métier d’écrivain. Il nous a expliqué comment lui procédait, à savoir qu’il trouvait l’inspiration dans ce qui l’entourait dans sa vie et dans ses voyages.

C’était passionnant de pouvoir discuter avec lui d’extraits de ses romans que l’on avait étudiés en classe avec madame Canon, de voir l’envers du décor, d’où lui venaient les idées.

On a pu plus généralement mener une réflexion ensemble sur l’écriture, notamment ce que cela apportait à l’écrivain.

Personnellement, la rencontre m’a beaucoup plu.

J’ai pu en apprendre beaucoup sur un métier que je connaissais peu. Ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de rencontrer un écrivain.

Victoria

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn